• Les mamans (La courante)

    Les mamans ( La courante)

     

    Un beau bouquet floral ma tendresse du cœur,

    Nul mot juste un regard

    Si tendre à ton égard,

    Oh, frémissant, moment de bonheur,

    Yeux dans les yeux un lai de douceur

    D’un je t’aime sacré,

    Dans l’intime silence

    Mon âme jubile l’excellence

    Sur le seuil de cet ajour nacré

    Symbole de l’amour

    Sans aucune insolence,

    Lorsqu’il effleure un filament d’humour.

     

    La poulie a tourné je suis donc mère aimante

    Oh, nullement parfaite !

    Amen, donc ainsi faite

    Femme et maman dans une tourmente

    Loin de mon temps, diabolo-menthe,

    Telle ma douce fille

    Mama de deux garçons,

    Elle leur fredonne des chansons,

    Ses petits enchantent la famille,

    Un parfum d’euphorie

    De bien belles façons,

    Irrésistible un foyer en folie.

     

    Béatrice Montagnac 


  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Juin à 19:33

    joli blog...j'aime

    2
    Mardi 9 Juin à 21:19

    Bonsoir Cher merci beaucoup cela me touche et me fait plaisir douce soirée et belle nuit  étoilée de beaux rêves amitiés 

    Béa

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter