• L'arbre aux soupirs (Stances en rimes suivies)

    L’arbre aux soupirs (stances en rimes suivies)

     

    Il est majestueux, seul dans un vaste champ,

    Sur son corps les récits d’un d’amour si touchant ;

    L’alphabet amoureux des amants de la guerre

    Lors se lèvent les jours sur leurs pas de naguère

    Le saule est secoué des sanglots du passé

    Celui de la douleur d’un couple terrassé

    Entre les hurlements des hommes puis des femmes

    Fuyant tous les combats dans la fureur des flammes,

    Leur culte fut intense ils l’ont écrit un soir

    Sur son écorce grise un poème d’espoir

    Que la mort a détruit un matin de bataille,

    À l’aube de l’an mille une éternelle entaille

    Offensant à jamais ce grand arbre ancestral,

    Son chagrin est abstrait jusqu’au seuil sidéral,

    Alors son âme acquit qu’un ange florilège

    Dans l’écrin blanc des cieux très loin du sortilège

    Qui saignait son haubert depuis la nuit des temps,

    Naît enfin le repos de l’axe et des gitans.

     

                      Béatrice Montagnac

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    JJD
    Mercredi 4 Mars à 18:48

    le repos de l'axe de la terre et des gitans ésotérique ton poème chère Béatrice , je l'apprécie d'autant plus amitié JJD

      • Mercredi 4 Mars à 18:58

        Bonsoir

        Merci infiniment cela me touche beaucoup

        Douce soirée JJD

        amitié

        Béa

    2
    Lundi 9 Mars à 08:41

    De beaux vers comme on les aime merci du partage chère Béatrice douce journée l'amie bisous

     

    3
    Lundi 9 Mars à 11:56

    Bonjour Maria merci infiniment belle journée je t'embrasse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :