• accueil

     


    Accueil

     

    Accueil

      

     Accueil

        

     

  • L’amitié sur Envol (Le doublet)

     

    Un matin je reçois une invitation

    À découvrir un groupe aux récits poétiques

    D’échanges, d’amitiés sur les flots artistiques

    Où je dois rédiger ma convocation.

     

    La porte s’ouvre enfin sur le fil des voyages

    De tous les horizons solennels d’encriers

    Aux écrits en lambeaux, l’âme des fabliers

    Levant le voile obscur sur de poignants messages.

     

    Nous unissent des liens sur l’embarcation

    Dans le chasseur des mots d’univers juste uniques

    En leurs pieds libérés de recueils authentiques

    Où d’un art très instruit ; versification.

     

    Grace à vous sur envol se forment les maillages

    D’un tricot amical avec de bons piliers

    En accords écoulant le bis des sabliers

    Le temps d’un beau grimoire aux heures des hommages

     

    Béatrice Montagnac 


    2 commentaires

  • 6 commentaires
  • Soyons attentifs ( alexandrin classique)

     

    La vie est en suspend sous le soleil d’avril

    Éblouissant la terre à l’heure du silence

    Sans un humain dehors nudité d’insolence

    Seul un merle ténor joue un chant sur le fil

     

    Une biche et un cerf vadrouillent dans la ville

    Heureux en écoutant cet air mélodieux

    Sous un ciel qui remue un beau ballon mobile

    Sans pluie et nul orage un temps victorieux.

     

    La planète respire un vent sans fumerolles

    D’essence et de fioul, sans cigares fumants

    Le sol terreux revit fécond de féveroles,

    Des légumes plus sains, c’est de bons arguments ;

     

    Pour changer d’attitude et vivre en harmonie

    Avec dame nature aux fruits de nos efforts

    Pour un bel avenir loin de leur félonie

    Celle des charognards, qui sont pour ça trop forts.

     

    Le dur confinement sera t’il favorable ?

    Ouvrirons nous les yeux pour de beaux lendemains,

    En préservant la faune et la flore indomptable ?

    Qui rigolent de nous empruntant nos chemins.

     

    C’est insolite un loup traversant l’avenue

    De Paris Orléans, étrange illusion,

    Nous vivons dans un film au tournant d’une rue,

    Car dehors c’est le flux d’une mutation.

     

    Ce blocus est utile il nous est favorable

    Pour radier le mal, plus aider les soignants

    Soyons bien attentifs, c’est un acte honorable,

    Ainsi sauver des gens, nous serons tous gagnants.

     

    Attention,demain changeons nos habitudes

    Pour notre mère Gê c’est fortement vital,

    Eux, ils l’ont malmenée avec leurs folitudes

    De grandeur et d’argent un vil désir fatal.

     

                     Béatrice Montagnac


    23 commentaires
  • Renaissance (La Shaltinienne)

     

     Réincarnation primitive du temps,

    La nature est si belle en douce effervescence

    Sans l’homme confiné, c’est une renaissance

     Des siècles d’autrefois sans ces vils exploitants.

     

     Mais demain pleuvra t’il, encor des pesticides

     Qui tuent notre planète et beaucoup d’occupants,

     Alors que tout renaît, stoppons ces parricides.

     

     Pour la terre en souffrance et du vivant qui choir

     Ô toi printemps écrit sur les arbres l’espoir

     

    Le poète dénonce avec ses vers acides.

     

                    Béatrice Montagnac

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique