•           La question se pose ( Sonnet polaire)

     

    Les dons affluent en or, des millions pour elle

    Sans une controverse allons voir ce sujet,

     la question se pose elle nous interpelle ;

     Le flot médical lutte avec son fin budget.

     

     Les grands patrons offrant, pour une bonne cause,

     Mais font la sourde oreille aux dépens d'une clause ;

     Pour tous nos hôpitaux, rudes afflictions.

     

     L’argent ne manquant pas tel qu'ils nous le font croire,

     Eux les vautours d'en haut au fanal de leur gloire

     Ils nous mentent sans honte, humiliations.

     

     Notre dame a souffert, restaurer la chapelle,

     Nous le comprenons bien c'est un brillant projet,

     Cependant que fond-ils ? Sous leur ample coupelle

     Pour notre médecine, excluant cet objet.

     

               Béatrice Montagnac

     


    4 commentaires
  •  

     

     

    Je laisse l'amour (Senryü)

     

     

           Je laisse l'amour

     

     

     

    Inonder mon cœur sans cesse

     

     

     

             Fontaine de toi

     

     

     

     

     

                 Béatrice Montagnac

     


    2 commentaires
  •  

                Sa seconde mort (Dizain à prélude et refrain)

     

     

    Les flammes séquestrent la belle cathédrale

     

    Qui abrite un récit d'une pièce ancestrale,

     

     

     

    D'un amour utopique en chimère éternelle

     

    Qui caresse la pierre au cordage du temps,

     

    En ce profond chagrin d'une âme originelle.

     

     

     

    Puis un jour le malheur arrive en contretemps

     

     

     

    Notre dame en péril, c'est la fin d'une histoire,

     

    Captivante et divine, en mourant sur les murs

     

    De sa seconde mort, il reste l'écritoire,

     

     

     

    Du grand Victor Hugo, lard aux refrains obscurs.

     

     

     

     

     

                  Béatrice Montagnac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

                Notre dame (Le Triolet)

     

     

    La nuit fût longue et déchirante,

     

    Notre dame aux prises du feu,

     

    Pleurant en son âme mourante,

     

    L'édifice priant son dieu.

     

     

     

    Face au ciel sa croix est brûlante,

     

    Un Paris fort triste en ce lieu ;

     

    La nuit fût longue et déchirante

     

    Tel une piqûre d'un pieu.

     

     

     

     

    Huit cent ans, puis une mort lente,

     

    Peut-être un espoir, mais bien peu,

     

    La cathédrale est chancelante ;

     

    Sous son cœur le fil d'un adieu.

     

     

     

     

    La nuit fût longue et déchirante,

     

    Notre dame aux prises du feu,

     

    Pleurant en son âme mourante,

     

    L'édifice priant son dieu.

     

     

     

     

     

    Béatrice Montagnac

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

     

                    Avril (Sonnet irrationnel)

     

     

    Les nuages jouant comme des footballeurs

     

    À se moquer du monde en bassinant les fleurs,

     

    L'hiver et le printemps, deux saisons, des folies.

     

     

     

    Il nous berne et sourit ce mois qu'on nomme avril.

     

     

     

    Un divin arc-en-ciel aux flammes bien jolies,

     

    Nous rendant le sourire au champ de ses couleurs,

     

    Puis il revient l'orage en ses denses fureurs

     

    C'est alors la pagaille en nos mélancolies.

     

     

     

    Il pleut et le vent chante un alevin d'avril,

     

     

     

    En cette déraison que le soleil ne brille

     

    Plus sur le bled qui dort, les gens fuient le péril,

     

    Dehors c'est la tristesse alors tout part en vrille,

     

    Sur un trottoir luisant, pivote une brindille

     

    Que souffle une bourrasque aux forts attraits d'avril.

     

     

     

                       Béatrice Montagnac

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires